Le Festival L'Adresse

LE PRINTEMPS
DE SEPTEMBRE

À TOULOUSE

LE FESTIVAL
21.10 — 
10.02.2019
Avant

Stéphane Dafflon

Blue in green
07.06.18 - 21.10.18
Exposition personnelle — Immeuble Riverside

STÉPHANE DAFFLON, BLUE IN GREEN, PEINTURE DE CARROSSERIE SUR CASSETTES D’ALUMINIUM, 2018, 
© photo Damien Aspe

© Stéphane Dafflon, Blue in green (esquisse), peinture de carrosserie sur cassettes d’aluminium, 2018.

Œuvre pérenne – production

Invité par COVIVIO à concevoir une œuvre pérenne pour son immeuble Riverside, Stéphane Dafflon a choisi de la situer sur le plafond du parvis qui donne accès au bâtiment tout en demeurant visible aux passants du boulevard de la Marquette. Ainsi son intervention demeure-t-elle publique tout en s’adressant aux usagers du bâtiment. La deuxième décision de l’artiste a été de calquer sa composition sur la structure offerte par les cassettes métalliques qui recouvrent ce plafond. Elles lui proposaient le dessin d’une grille qui lui permettait de concentrer son travail sur la mise en couleur du plafond.
Le vert et le bleu se sont imposés à Stéphane Dafflon parce que le projet paysager développé sur la terrasse et les arbres du quai suggéraient évidemment le vert naturel tandis que l’idée de l’eau du canal et du ciel du midi évoquait le bleu. D’où cette composition en dégradés, du plus clair au plus foncé, de l’extérieur vers l’intérieur, selon une diagonale qui s’émancipe du caractère orthogonal de la structure et qui semble inviter à gravir les escaliers vers le plateau. Le titre de cette œuvre est aussi celui d’un célèbre morceau de jazz joué par Miles Davis. La référence à la musique doit ici souligner le caractère mélodique de cette peinture dont la tonalité va du plus lumineux au plus sombre comme le bleu, c’est-à-dire aussi le vague à l’âme du blues, allié à la vitalité du jaune, donne la fraîcheur du vert.

 

D’abord créées à l’écran puis retranscrites de l’ordinateur à la toile ou au mur, les œuvres d’apparence simples, lisses et parfaitement maîtrisées de Stéphane Dafflon prennent tout leur sens une fois inscrites dans leur environnement ; elles en modifient la perception que le spectateur en a, tant visuellement que physiquement, qu’il s’agisse de peintures sur toile ou murales, ou d’objets. Sa démarche artistique s’inscrit ainsi dans la filiation des mouvements historiques de la modernité dont il rejoue le formalisme en conférant à ses toiles une puissance vibratoire à la manière du son ou de la musique, dont il s’inspire. Stéphane Dafflon est diplômé de l’École Cantonnale d’Art de Lausanne en 1999, où il est maintenant professeur. Son travail a fait l’objet d’expositions monographiques au Mamco à Genève, à l’Institut d’Art Contemporain de Copenhague, à la Villa Arson à Nice, ou encore au Plateau à Paris.
Né en 1972 en Suisse, il vit et travaille à Genève.

Commande artistique effectuée par COVIVIO